25

OverviewTranscribeVersions

Facsimile

Transcription

Show Translation
Page 0025

que le borgeis ne deit
por ce perdre nul de
ces menbres, mais bien
le porra la cort tous
jors mais tenir en pri
son , jusque il lor ait
paie les m. besans, et ce est
dreit et raison par l'assise.
Ici orres la raison et le
dreit qui deit estre de ce
luy chevaler qui est ataint
qu'il ait batu un borgeis sans
cop aparant.
S'il avient que un bor
geis viegne avant
en la Haute Cort et se
plaint au roi d un chevalier
qui l'ait batu et il n'i a nul cop aparissant,
et le borgeis na nus che va
a garans, la raison juge
que le chevaler, c'il est home
lige, ne li en fera ja
autre, senon que il dit ju
rer et dire que, par la fe
aute qu'il a faite a son
seignor qui il nel tuo

cha ne feri ni ne fiste
batre, ni ne sot qui le ba
ti et atant en est quite.
Et c'il fut chevaler autre
que home lige, la raison
juge qu'il deura jurer sur
sainte Evangile que il
se ne fist nine fist
faire se c'on li met sus,
et atant en det estre
quite se plus ni ot de
reconnoissance en celuy
claim, et ce est dreit
et raison par l'assise.
Ici orres la raison et le
droit qui doit perdre ce
lui chevalier qui est ataint
par garantie d'autres chevaliers
qu'il ait batu ou aucun bor
geis ou faire batu par
autre que lui
Sil avaient par aucu
ne aventure que au
cun chevaler home lige bate
une bourgies ou fait battre
par autre que par lui, et il
en est attirant en la
Haute Cort, par la garan-

Page Notes

Please sign in to write a note for this page

Nicholas Paul

reconnoissance: (Greimas: aveu; AND: recognition, verdict, finding by assize)