BNF 6049 ff 271v- 272r

OverviewTranscribeVersions

Facsimile

Transcription

Show Translation
1978

ciall sont apellees privees lois. de quoi li i
sont seculiers les autres apertiement a sainte
glieise et sont apelles privileges sont les lois
as princes et valent aitant con lois privees Quar
privilege est dit por ce quil est porte priveement.
Veons apres quel office ont cestes loys.
Ce dit que le droit des lois covendra estre
coneu des lois. Et devise les noms des lois.
L'Offices as lois seculiers et a cels de sain
te glise si est comander ce que covient et
est bon de afaire. Et deffent ce que ne covient et
mal faire. Et otroit ce qui est bon afaire de quoi
ysidres dit. Que tote loi ou elle otroie aucune
chose ou ele deffent aucune chose ou ele punit
ou ele comande. La choison por quoi les lois fu
rent establies. si fu por refrendre ardement
dome et por tollir poeste de mure Et ce testi
moigne meisme ysidres qui dit que les lois
furent faites que por la paor dome soit ar
dement refrene. Et li innocent soit seur entre
les mavais. Et qui li home aient en soi ho
neste et iustice et por les autres bones choses
Et tous jors doit estre en lestabliment de la
loy que il regarde et qualite des choses qui doivent
estre establies que elles contingnent en eles hones

cclxxii

tes paisibels droiturieures selonc nature
et selonc costume Coveignable a leu et a tens
necessaires et profitables. Et et en si doit estre
aperte en tel maniere qui ni ait obscurte
nulle quelque nen soint faite per nul prive profit mais
per le comun atous. Toutes ces choses doit le
garder et establir loi. Quar puis que seront
establies len ne porra pas jugier se eles sunt
bones ou non ains covenra Jugier se lonc el
les. Et de ce dist saint augustin. Il est en si
de ces lois temporel Car iai?? soit ce que quant
les homes les establissent. Il iugent se elles
sont droites ou non mais puis que elles esta
blies et affermees. Il ne afiert as juges iu
gier eles mais solement deles. les lois sont
establies quant eles sont publiees et sont
confermees Quant len comence aufer
aucuns lois sont sovent abatues per cen que
len use. Veons ores la naissance do droit
et des autres et de lor comencement.
Ci dit de droit de costume selonc la divi
sion de Tulles.
Disons de la naissence dou droit na
turel et des autres et de lor comencement
a ce que meaus aions conoisance deaus et de

Page Notes

Nobody has written a note for this page yet

Please sign in to write a note for this page